Jour 09 – Nara

Par Ever

Un regard rapide autour de moi pour vérifier que Riri, Fifi et Loulou sont toujours là et le train démarre. Destination Nara…il est 11h38.

Nara est la capitale de la préfecture du même nom, dans la région du Kansai. La ville est située à seulement 40 km de Kyoto, sa grande sœur. Nara est, à l’échelle du Japon, une petite ville, puisqu’elle abrite un peu plus de 350 000 habitants. Elle constitue une destination touristique très appréciée, aussi bien des étrangers que des Japonais…” repris du site Vivre le Japon.

Enfin bref, en tapant Nara dans Google, vous aurez une multitude d’informations sur la ville (et plein de blabla touristique aussi).

Sinon, la gare a été refaite il y a quelques temps et c’est moins le bordel en y arrivant. Bon à savoir, il y a un super-marché très bien juste en bas avec un rayon “Miam a emporter” très pratique et fourni. Si vous n’avez pas l’intention de faire une pause dans un restau et souhaitez manger sur le pouce, c’est la solution idéale !3

Chacun a pu faire ses emplettes, Lulu 12 paquets de gâteaux, Steeven 14 boules de Gashapon – ガシャポン, Gwénel un couteau (“pour la dinde” a-t-il précisé… J’ai pas compris) et moi, 3 bouteilles de Minute maid aloé vera car il n’y avait pas de Qoo. Nous sommes prêts pour un déjeuner équilibré. il est 12h12… la bonne heure.

Nara capitale culturelle Blablabla… en sortant de la gare c’est la ville que vous verrez. Les temples sont un peu plus loin donc ne soyez pas trop déçu 😉

Notre guide pour la journée : Steeven ! Non, c’est complétement faux mais la photo est belle.

Sur le chemin des temples, il est toujours intéressant de savourer l’insolite nippon. La rue qui y mène est un peu vieillotte, un revival des années 90. Il y a aussi une salle d’arcades avec des UFO catchers. Astuce : Prenez la voie de gauche, si comme nous vous avez un fan et que vous ne pouvez pas perdre trop de temps 🙂 Normalement, il ne la verra pas. Bon, nous c’est foutu on a pris celle de droite.

Arrivés devant l’étang, on s’installe tranquillement dans un coin. 1 minutes 32 secondes plus tard, un régiment de touristes vient se poser à 1 mètre de nous… C’est l’effet “L’endroit doit être bien”.

Je dois réfléchir à une stratégie pour les prochaines années… Un truc sordide ou glauque pour faire fuir les gens.

On monte avec joie les quelques marches. Gwénel est déjà en haut devant le Nan’en-do (ou Nanendo) –  興福寺 南円堂 (un peu compliqué à dire celui là). C’est l’un des bâtiments qui compose le Kōfuku-ji興福寺. Il ouvre une fois par an en Octobre (le temple, pas Gwénel)… Pratique pour les visites ! Comme la plupart des autres édifices, il a été reconstruit après avoir brulé 42 fois, seule sa cloche est d’époque (la notre aussi !).

Et juste derrière vous, si vous vous retournez. Vous pouvez admirer le gojū-no-tō – 五重の塔  (la pagode à 5 étages), dans un magnifique contre-jour absolument voulu et maîtrisé :

Le bâtiment principal le “Golden Hall” (à bien prononcer SVP… :/)… Sinon le Chū-Kondō (Chouhou Conne Doo) ça marche aussi et ça évitera de se demander si vous vous êtes plaqué la rondelle de feuille d’or… Pour l’histoire, je vous laisse chercher sur le net.

Le temple est régulièrement reconstruit. Lors de mon passage en 2015, il n’y avait que le gros socle en pierre sans rien dessus. On apprécie d’autant plus ce tout nouveau bâtiment.

Et voici un petit plan présenté par Steeven pour vous montrer ce que nous avons parcouru autour du Kofuku-ji. De gauche à droite en venant de la gare JR de Nara.

Encore une fois, sans devoir tout planifier à l’avance, (“oui, tu comprends les vacances c’est l’aventureuh. Je planifiiiie pô moâ. Je suis no-stress…“), pensez à regarder le plan avant d’y aller afin de vous repérer un minimum. C’est toujours dommage de perdre bêtement plus d’une heure une fois que l’on est sur place.

Lulu en profite pour faire une petite pause bronzette (ça illumine les mèches…).

La balade nous amène au Tōdai-ji – 東大寺. C’est là que se cache le grand Bouddha. Il y a énormément de monde. Nous sommes en pleine après-midi de printemps, le temps est magnifique, donc nous sommes très nombreux à profiter des lieux. Je laisse les guides touristiques de qualité et internet vous donner plus d’informations sur l’historique du site. 

Vous avez deux points “Vente”, l’un à l’intérieur du temple et l’autre juste avant la sortie comme pour les musées. Une petite activité ludique vous attend à l’intérieur pour les plus souples d’entre nous (ou les plus petits).

Notre prochaine cible sera Kasuga-taisha – 春日大社. Et il faudra un peu marcher pour le rejoindre. Voici le site en lien : Kasuga.

Le décors change au fur et à mesure de la promenade. On se retrouve dans la foret “Primitive” de Kasugayama. Les lanternes de pierre et les biquettes nous accompagnent tout au long de la route.

Puis la foret…

Et nous arrivons enfin à destination 🙂 L’entrée dans l’enceinte est payante. Vous pouvez quand même prendre quelques photos et avoir un petit aperçu du lieu.

Nous poussons ensuite dans la forêt histoire de voir ce qu’il y a. On est bien loin de la ville et de la foule… Les pieds commencent à souffrir et l’on se décide à rentrer. Le drapeau est celui de la ville de Nara.

Après l’effort ? … La bouffe ! C’est au Donguri qu’on a décidé de finir la journée 🙂 Okonomiyaki et odeur de graillons pour tous nos vêtements ! J’espère que la balade vous a plu ! Nous sommes debout depuis 5h30, demain on prendra le temps de souffler un peu en vagabondant dans Nishiki Market.

Et voila ! C’est tout pour aujourd’hui ! On laisse le dernier mots aux experts avec leurs impressions sur la journée :

Informations pratiques :

Accès en train très facile depuis la gare de Kyoto :

  • Avec le JR Pass bien évidemment 😉

Horaires :

  • Ouvert toute la journée.

Tarifs :

  • Gratuit pour les parcs et Temples payant

Note :
Visite Obligatoire pour un premier voyage.