Jour 04 – Kurokawa Onsen

Par Ever

Ce matin on quitte Fukuoka – 福岡市 pour rejoindre les Onsens – 温泉 de Kurokawa – 黒川温泉. C’est l’une des étapes “quasi” obligatoire des circuits au Japon. Je pense que ça me ferait bizarre de ne pas y passer. Petit changement, nous avons pu réserver nos bus à l’avance par internet depuis la France ! Adieu (pour cette année) le stress de la réservation à l’arrache depuis la gare routière ! (pour ceux qui connaissent mon Zen absolu).

C‘est donc 2h30 de pur bonheur routier qui nous attendent. Autrement dit, une bonne lecture et/ou une bonne playlist le temps du trajet.

Cette année, j’ai loupé mon placement dans le bus. Du coup, pas de photos des paysages. Prenez les sièges à droite dans le sens de la “marche”, et sachez que souvent les japonais tirent les rideaux (Grrrr…). La vue pendant la route est très agréable, elle ne vaut pas la section Beppu Kurokawa mais passé la partie autoroute, elle est plutôt pas mal. Surtout lorsque l’on arrive dans les montagnes.

En voyant ma place, je me rappelle les voyages du comité d’entreprise quand j’étais petit. On me mettait souvent devant pour me surveiller, un de mes frères au milieu et le dernier tout derrière pour éviter les conflits et assurer une bonne santé mentale aux accompagnateurs. Je n’ai pourtant aucun souvenir de dispute avec les frangins…

Pendant le trajet, Steeven a rencontré l’amour… Enfin, je crois. Une espèce de Marie-totoche tout de rose vêtue (accessoires compris) qui n’a eu cesse de le (nous) regarder et de faire des sourires. Enfin… je crois. L’œil vitreux indiquait clairement qu’il n’y avait pas la lumière partout. Bref !

Kurokawa Onsen est un village de Onsens (de sources thermales / sources chaudes) situé près du mont Aso (plus ou moins). Pour le dépliant touristique une recherche internet fera son travail. C’est ma destination préférée au Japon. Le site a tendance à redevenir touristique (il le fut par le passé, puis accalmie, et de nouveau “fashion”). Je ne vous cache pas que j’ai hâte qu’il ne soit de nouveau plus à la mode ! 

J‘y vais donc depuis 10 ans environ. Certains vont chaque année à Ostende, Bray-Dunes (vous avez vu mes références !), l’Espiguette, Pue-la-Vase, St Marie des moustiques etc… Moi c’est Kurokawa Onsen.

Attention, ici (pour l’instant) pas de combini, pas d’immeuble, pas de distributeur de billets… et c’est aussi ça qui fait tout le charme de l’endroit. Vous trouverez des boutiques, des restaurants et des Onsens.

Une fois à l’arrêt de bus (ne le loupez pas !), votre Ryokan (votre auberge) propose souvent de venir vous chercher. Soit vous pouvez directement rejoindre votre logement, soit demander à être déposé au centre du village. L’intérêt du second choix est de pouvoir faire quelques Onsens dans l’après-midi et laisser vos hôtes préparer votre chambre et s’occuper de vos bagages.

Il faut payer un droit d’entrée pour chaque Onsen (environ 500¥). Un pass, une Tegata, vous donne accès à trois Onsens de votre choix pour 1200-1300¥. Vous pouvez l’acheter depuis l’information center (il y a aussi des serviettes si vous n’en avez pas avec vous). La Tegata fait aussi un joli souvenir.

On décide d’aller manger et nous dirigeons vers le Fufu restaurant qui est… fermé… Il va donc falloir improviser et j’adooooore improviser au Japon. C’est un peu comme marcher sur un légo pour moi.

On jette finalement notre dévolu sur le Naka juste à l’entrée à droite du pont en venant de l’Ikoi, vous voyez ? Juste avant le marchant de miel ? Non ? Près de l’ancien magasin de poissons laveurs de pieds qui a fermé ? Toujours pas ? Bref, c’est une bonne pioche.

Hasard de la vie (ou karma pourri), Marie-totoche (la future femme de Steeven) se pointe dans le restau et nous aperçoit. Elle nous fait un petit coucou en souriant et Steeven répond “un truc immonde vulgaire pas gentil comme d’hab“… On a bien mangé.

On a bien mangé MAIS on sait tous les deux qu’il y a la pâtisserie Roku sur le chemin de notre premier Onsen ! Nous sommes à 10 000 km de la France, ici personne ne nous jugera, personne !

Donc la Pâtisserie Roku (qui est ouverte) a comme spécialité le chou à la crême. C’est pas “LE” truc que j’adore mais j’avoue qu’ici c’est juste une tuerie. Tout comme leurs mini Cheese-cake, les financiers, les madeleines, les cookies, les fondants… enfin je suppose, je n’ai pas goûté à tout quand même… (10 000km).

Petite vérification des stocks de la pâtisserie avant de nous mettre en route pour le Kurokawaso. Ce Ryokan avec Onsen est un peu excentré, rien d’infaisable certains sont encore plus loin. Pour le rejoindre on passe par un petit pont. Je blague souvent avec le vieux pont vétuste en bois, sachez qu’il y a un pont juste à coté, où vous pourrez passer sans problème.

Une petite pose bucolique pour les amoureux des fleurs :

Environ 30 Onsens différents à Kurokawa Onsen, il faut donc faire un choix. Renseignez-vous avant au bureau d’information pour savoir lesquels sont ouverts le jour de votre visite. Il est aussi important de savoir que les bains sont non-mixtes. Donc les Ryokan alternent un jour sur deux leurs Onsens. C’est à dire qu’ils ont souvent 2 espaces distincts Homme/Femme. L’un des espaces est plus grand et plus joli. Pour en faire profiter tout le monde, c’est un coup l’un, un coup l’autre. Donc demandez si c’est le jour “Homme” ou “Femme” pour le grand bain dans le Ryokan qui vous intéresse.

Même si le bain est magnifique et agréable, voila ce qui arrive quand on oublie de demander à qui est ouvert le grand bain… On se retrouve dans le “petit“, le grand étant réservé aux connasses… dames. Ça reste quand même un très bon moment de détente.

Soyez très discrets sur les photos qui ne sont pas autorisées. Généralement, je me permets d’en faire quand il n’y a aucun autres clients que nous.

On a bien fait trempette et faut avouer que le Onsen ça fatigue. Direction pour l’arrêt navette qui nous amènera au Yamamizuki. Les Ryokan en dehors du centre-village assurent des navettes régulières toute la journée (gratuites). Même si vous n’êtes pas client, vous pouvez prendre l’une de ces navettes pour vous y rendre et profiter de leurs Onsens moyennant un droit d’entrée (ou alors la Tegata).

Arrivé au Ryokan, nous avons droit au rituel d’accueil traditionnel dans ce genre d’établissement. Je remarque juste que j’ai droit à de moins en moins de courbettes au fil des ans, ça tend plus vers le “Aaaaah Bonjour Mr Fred !”…

Dans la chambre, mon ami de toujours, le yōkan – 羊羹, nous attend… Déjà sa description est totalement fausse “Pâtisserie japonaise“… Ils l’ont vu où la pâtisserie ? Je vous laisse le plaisirs de goûter, de déguster même, ce met délicat et savoureux. Moi, j’ai la machine à café planquée derrière qui m’attend et j’ai pensé à prendre des vrais gâteaux chez Roku.

On s’installe doucement et tranquillement dans nos “appartements“. Avant le repas du soir, j’en profite pour aller faire un tour rapide aux Onsens.

Les prix sont relativement élevés pour la nuit comparés à l’auberge de jeunesse MAIS cela inclut l’hébergement traditionnel, les Onsens, le repas Kaiseki – 懐石 du soir et le petit déjeuner tout aussi copieux. Comptez dans les environs de 20 000¥ par personne (180-190€). J’ai des hôtels lambda en France pour 120€ la nuit sans petit-dej’.

Je vous laisse découvrir notre repas du soir. Je suis un bon mangeur et je vous assure que j’ai parfois du mal à aller jusqu’au bout !

Cette très belle journée s’achève. Moi je suis mort et Steeven… dort déjà ! C’est vraiment un endroit à part. Je sais que Kyushu n’est pas simple à inscrire dans un circuit, surtout quand c’est votre premier voyage mais cette partie du Japon est réellement magnifique. Et l’ambiance y est différente.

A demain !

Informations pratiques :

Accès en voiture :
Débrouillez-vous !

Accès en taxi depuis Fukuoka :
Renseignez-vous sur le tarif car ça peut être très cher.

Accès en bus depuis la gare routière de Hakata  :
A la gare routière de Hakata (juste à coté de la Gare JR), le bus part de la porte 34 au troisième étage. Vous devez réserver vos places avant. Soit au guichet ou par internet. Je compléterai les infos ensuite. Comptez environ 2h30 de trajet et 5000¥ l’aller-retour. Les Ryokan de Kurokawa ont l’habitude de venir vous cherchez en navette à l’arrêt de bus.

Tarifs :
Tegata : 1200¥ (le prix change tous les deux ans environ).
Ryokan Yamamizuki : 20 000¥ la nuit, petit-déjeuner et dîner compris.

Note :
Il y a peu de commerces type “Combini”, pensez à prendre de quoi grignoter ou vos boissons préférées avant de partir.